Synthèse du programme Soland

Introduction

Création de la fondation SOLAND dont le siège social se situe à Ebolowa, Région Sud avec comme but de soutenir les populations rurales dans la lutte contre la pauvreté, pour l'emploi et la valorisation des matières premières afin de renforcer le tissu économique, l'amélioration des revenus et la sécurité alimentaire.

La Fondation Soland se veut l’interlocuteur privilégié du monde rural et a pour objectif de rassembler les individus en groupements, associations ou coopératives afin de promouvoir l’engagement citoyen pour le bien de la communauté.

Elle est l’interface entre le monde rural producteur, les transformateurs et les consommateurs.

Elle est l’intermédiaire entre les paysans, l’Etat et les institutions de financement à travers des programmes de gestion, de formation et d’appui, de recherche de financement et d’accès au marché. 

Objectifs globaux

-Formulation et évaluation des politiques et stratégies de développement ;

-Développement du secteur agricole et rural et la promotion de l’agrobusiness ;

-Développement énergétique y compris l’énergie renouvelable ;

-Protection et mise en valeur de l’environnement et des ressources naturelles ;

-Promotion de l’industrie et de l’artisanat ;

-Promotion du secteur du bâtiment et travaux publics ;

-Promotion et valorisation du tourisme et de l’hôtellerie ;

-Valorisation, commercialisation et exportation de biens et services divers ;

-Assistance technique et formation pour l’amélioration et le renforcement des capacités ;

-Promotion du secteur privé, y compris le partenariat public-privé, le développement des PME/PMI, des coopératives, la création d’emplois ainsi que le transfert des technologies, y compris les TIC.

Objectif spécifique

Participation active des populations rurales, les femmes autant que les hommes, à leur propre développement par l'organisation du monde paysan en groupements, communautés ou coopératives, renforcer la participation de la femme en tant que productrice et partenaire à part entière dans le processus de production rurale et de développement économique et limiter l'exode rural des jeunes.

Résultats

En fonction des priorités et tenant compte des politiques du gouvernement, la Fondation SOLAND propose plusieurs rapports, dont les thèmes sont complémentaires avec des indicateurs objectivement vérifiables, des risques acceptables et des hypothèses réalistes.

On a également tenu compte des facteurs assurant la viabilité et la rentabilité des projets:

Rapport ciblant la contractualisation et la containérisation

Rapport sur l'afforestation, le reboisement et la valorisation du couvert forestier

Rapport sur le développement de la banane Plantain

Rapport sur le développement des cultures pérennes : cacao, palmier et hévéa

Rapport sur l'entretien du réseau routier : Programme HIMO

Rapport de Synthèse sur la filière agricole  

Rapport sur l’élevage et la pêche (pisciculture, aquaculture)

Rapport sur la formation basée sur le développement des entreprises et des services 

Mise en œuvre du programme

En fonction des réactions et commentaires des différents partenaires, il s'agit de fixer des termes de référence et de réaliser des études de faisabilité qui devront permettre, si les conclusions sont positives, des propositions de financement sans études complémentaires.

La viabilité et la rentabilité seront analysées en fonction des priorités et des politiques de développement fixés par le Gouvernement avec l'appui des organisations internationales.

D'autres objectifs et orientations seront étudiés afin de dynamiser le processus de développement du pays et de la Région Sud comme  le Tourisme, l’Habitat, les Énergies Renouvelables, la Communication scientifique, la Coopération régionale. 

 Recommandations

Il existe de réelles perspectives de développement au Cameroun et dans la Région du Sud, 

la condition "sine qua non" concerne en premier lieu la participation du secteur privé, la motivation du monde rural ainsi que l'engagement et le soutien de l’Etat et du Gouvernement Régional.

Ce programme s'inscrit dans un volet porteur : l'agriculture, la pisciculture, la sylviculture, la création de PME-PMI-TPE, la participation active des populations rurales, la création d'emplois, la formation et le transfert de technologies et ainsi lutter contre la pauvreté.

Ce programme représente un challenge avec des hypothèses réalistes basées sur l'expérience et une probabilité de réussite importante ciblée sur les exploitations familiales.

Décentralisation au Cameroun : un processus irréversible et bénéfique aux Régions

Priorité politique du Chef de L’Etat Camerounais, la décentralisation se poursuit suivant la loi n°2004/018 du 22 juillet 2004 par le transfert des compétences vers les régions.

Les collectivités territoriales décentralisées sont des personnes morales de droit public. Elles jouissent de l’autonomie administrative et financière pour la gestion des intérêts régionaux et locaux. Elles s’administrent librement par des conseils élus et dans les conditions fixées par la loi.

A ce titre, les Mairies et les Chefs traditionnels se voient attribués de nouvelles compétences importantes pour la gestion des Régions.

Les uns comme les autres doivent assurer la sécurité des personnes et des biens, coordonner l’action des élites et les orienter vers le développement économique, social et culturel, promouvoir la paix, la concorde ainsi que le développement économique à travers les outils disponibles.

Les Chefs Traditionnels sont en outre les garants du foncier.

Parmi les compétences transférées aux communes, on note l’agriculture, la pêche et l'élevage, les entreprises, l'eau et l'énergie, l'habitat, l'urbanisme et la santé ( construction) etc

Conventions de partenariat

La Fondation Soland, le CRCTS ( Conseil Régional des Chefs Traditionnels du Sud ), plate-forme de concertation, de dialogue et de développement, ainsi que les Mairies d’Ebolowa, ont décidé d’entreprendre des accords conjoints d’appui au développement, dans des domaines d’intérêt commun, afin d’améliorer l’efficacité de leurs activités respectives d’assistance technique et de développement économique et social.

Activités 

Mise en place d'une structure d'appui et d'assistance SOLAND dans la Région Sud, avec 4 pôles de développement Ebolowa-Kribi-Ambam-Sangmelima.

Création de CDPA (Centre de Distribution des Produits Agricoles) avec des dépôts secondaires disposant de moyens adéquats de conservation et des structures adaptées de stockage au niveau des producteurs,

Les CDPA disposeront de dispositif de commercialisation souple tenant compte de toute forme d'initiative privée permettant l'approvisionnement des marchés locaux et urbains, des marchés transfrontaliers, des zones déficitaires de la sous-région,

A terme, mise en place de mécanismes permettant d'éviter les ruptures d'approvisionnement (stockage de sécurité) et limiter les fluctuations des prix (stockage d'intervention),

A terme, promouvoir la transformation, le conditionnement et la commercialisation des matières premières. Entreprises répondant à des besoins locaux et utilisant des ressources locales axées sur le marché national et dans la sous- région,

A terme, développement de services d'appui au secteur privé, prestations de conseil dans les domaines juridiques, technique et en matière de gestion, stimulation de l'esprit d'entreprise,

Signature de partenariat de coopération avec des associations, des sociétés privées, des ONG, des instituts de recherche afin d'améliorer l'efficacité et la réalisation des objectifs.

Conditions préalables

-  Fondation SOLAND est reconnue juridiquement, disposant des statuts et d'une structure adéquate (bureau, comité, partenaires) basée à Ebolowa, Région Sud

- Présentation des rapports aux autorités, organisations internationales, bailleurs, décideurs, responsables du secteur privé

- Poursuite des inventaires des groupes cibles (candidats producteurs, organisations existantes, surfaces, logistique) dans les villages ciblées : population cible +/- 30.000 habitants

- Formulation des mesures d'accompagnement du gouvernement, des politiques de soutien, des engagements et accords pour la participation active des populations (motivation socio-culturelles)

 - Présentation de master plan, Business Plan et des aspects internes de l'organisation SOLAND, procédures, modalités d'exécution, calendrier des opérations.

Facteurs de viabilité

1/ Politique de soutien : les réunions, les interviews, les entretiens dans les villages et auprès des autorités ont permis d'établir des besoins réels et de formuler des projets avec des objectifs acceptables qui seront approuvés par toutes les parties concernées au cours de la phase instruction.

2/ Technologies : les différents rapports et sujets ont été rédigés par une équipe pluridisciplinaire ayant de solides références académiques et professionnelles reconnues, basées sur l'expérience du terrain ainsi qu'une expertise du secteur public et privé en coopération avec des organisations nationales et internationales.

3/ Protection de l'environnement : les parties contractantes reconnaissent la priorité à accorder à la protection de l'environnement et à la conservation des ressources naturelles, conditions essentielles pour un développement durable et équilibré.

4/Aspects socio-culturelles : la promotion de la participation de la femme et la reconnaissance de son rôle actif en tant que partenaire dans le processus de production. L'emploi des jeunes et la valorisation des ressources humaines dans le cadre de programmes intégrés (éducation et formation).

5/ Capacités institutionnelles et de gestion : développement des services dans la formulation des projets, des appuis et soutien aux organisations, groupements par des prestations de conseil et de formation en vue d'appuyer le secteur privé.

6/Facteurs économiques et financiers : proposition par la fondation SOLAND d'un projet pilote étalé sur 4 ans afin d'analyser les résultats et de suivre les activités des études et projets, de mettre en évidence l'importance d'un environnement favorable au développement de l'économie de marché et du secteur privé. Vérification que tous les facteurs de viabilité sont pris en considération, que les risques sont acceptables avec une rentabilité suffisante.

Indicateurs objectivement vérifiables

Population ciblée soit +/- 30.000 personnes comprenant des planteurs, producteurs, éleveurs, pisciculteurs, pêcheurs, paysans, artisans et divers recensés sur une période de 4 années.

L'objectif de la fondation SOLAND est de promouvoir le concept de chaîne de valeurs et d'intégrer les différents acteurs intervenant dans la production, la transformation, la commercialisation agricoles à savoir l'agriculture, la pisciculture, l'élevage, la pêche, la sylviculture.

Contractualisation et containerisation : l'achat de tous les produits bord de champs sur base d'un contrat et l'utilisation de container de transformation d'une partie de ces produits afin de maximiser la valeur ajoutée locale, tout en assurant la protection de l'environnement.

Afforestation et reboisement : prévoir la plantation d'arbres utiles avec un objectif de 200 à 400 has par année soit un minimum de 200 candidats planteurs chaque année.

Bananes Plantain : protocoles de plantation et de suivi avec les instituts de recherche afin de développer la culture et les techniques de production, objectif 20 has d'essais par année.

Cultures pérennes : uniquement des plantations villageoises

Cacao, développement de la culture avec pour cible 500 à 1000 has par année sur base de 1 à 2 hectare par planteur.

Palmier, développement de la culture avec pour cible 100 à 200 has par année, la production serait vendue aux unités de transformation dans le cadre d'une contractualisation.

Hévéa, développement de la culture avec pour cible 100 à 200 has par année, la production serait vendue aux unités de transformation  dans le cadre d'une contractualisation.

Réseau routier, proposition entretien des routes et pistes de collecte sur base d'un contrat d'entretien avec un programme Himo avec l'appui de OIT (première phase 300 kms)

Programmes élevage et pêche, identification vers une modernisation des conditions d'exploitation et développement des infrastructures nécessaires à cet effet.

Projet d’un centre pilote de recherche piscicole à Ebolowa et d’aquaculture sur mer à Kribi.

Activités secondaires, d'appui à l'agriculture tels que la formation, le transfert de technologies, la vulgarisation et un encadrement adéquats sur une période de 4 années.

Résumé

L'objectif de la Fondation SOLAND dans la région du Sud, est d'aider la population rurale à promouvoir de façon continue et systématique un développement viable et durable en vue de renforcer la sécurité alimentaire et garantir aux populations rurales des revenus permettant d'améliorer leur niveau de vie. Ce développement doit reposer sur un équilibre durable entre la situation actuelle dans la région, des objectifs économiques et la valorisation des ressources naturelles et humaines.

La Fondation SOLAND prend en compte à la fois des objectifs et des priorités en fonction des stratégies de développement de la région, des capacités humaines disponibles, de l'économie de marché et de la volonté du secteur privé indispensable à la coopération agricole qui doit permettre de garantir aux populations rurales la sécurité alimentaire, des revenus afin de couvrir leurs besoins essentiels en matière d'éducation, de santé et d'activités socioculturelles.

La Fondation SOLAND se propose de tirer profit des chaînes de valeur par une intégration verticale, plusieurs solutions sont ciblées :

La participation active des populations rurales à leur propre développement par l'organisation de coopératives, de groupements, d'entreprises familiales pour une meilleure intégration des agriculteurs, des producteurs, des éleveurs, des pêcheurs, des forestiers. 

But : Création d'associations, de comités de producteurs, d'agriculteurs, de pêcheurs, d'éleveurs, de transformateurs des produits locaux.

Freiner l’exode rural des jeunes ainsi que les migrations vers l’Europe à travers un programme d’accompagnement.

But : Création d’emplois et reconstitution de cellules familiales par l’intégration  et la participation des jeunes aux entreprises familiales rurales.

La valorisation des productions en réduisant le nombre d'intermédiaires, depuis les collecteurs, transporteurs, grossistes ou d'autres intervenants, limitant les transactions et les frais. 

But : Participer à la création de CDPA (Centre de Distribution des Produits Agricoles) à Kribi, Sangmelima, Ambam et Ebolowa et sélectionner un acheteur qui soit également transporteur et pourquoi pas transformateur.

Assurer un meilleur équilibre entre les productions agricoles vivrières et les cultures de rentes (cacao, palmier, hévéa, café) par une assistance auprès de la population rurale de la région Sud. 

But : Projet de plantations villageoises du cacao, du palmier et de l'hévéa en fonction de partenaires industriels comme Socapalm ou Hévécam.

 Valoriser les productions agricoles par la transformation sur place des produits de l'agriculture, de l'élevage, de la pêche et de la forêt .

But : Promouvoir la containérisation, fabrication et transformation de produits de base

Soutenir l'intégration verticale par des technologies adaptées, promotion d'activités pour consolider des technologies  locales existantes afin de maximiser une valeur ajoutée. 

But : Diversifier des chaînes vivrières courtes (décortiquer, moudre, emballer des farines), à savoir des produits semi-finis, et non des produits manufacturés compliqués.

La valorisation des ressources humaines dans le cadre de programmes de services, par des actions de formation, d'éducation, d'appui, de recherche technique et de vulgarisation.

 But : Elaborer des programmes intégrés pour assurer aux associations, coopératives et comités à avoir de bonnes compétences en matière de management et de gestion, de techniques de transport,  de commercialisation et d’esprit d’entreprise.

Soutenir la mise en place de systèmes d'épargne et de crédit agricoles adaptés aux conditions locales, la participation à la constitution de fonds, l'ouverture de lignes de crédits au bénéfice des producteurs. 

But : Création de microfinance et banque rurales afin de favoriser les agriculteurs et la    population rurale.

Promouvoir le développement d'activités socioculturelles, la promotion et la participation des femmes en tant que productrices notamment par un meilleur accès à tous les facteurs et secteurs de production. 

But : Valoriser le statut de la femme, améliorer sa condition de vie, soutenir son rôle économique et social.

Contribuer au rétablissement de la compétitivité et le développement d'autres services liés au développement de l'agriculture et de l'économie  dans la région. 

But : Appuyer des activités de coopération décentralisée avec les autorités, responsables administratifs, bailleurs et ONG.

Promouvoir le programme HIMO pour l'entretien des routes locales, participation avec des organisations internationales dans les politiques et stratégies agro-alimentaires (exemple programme P4P, entretien des routes, campagnes de santé, lutte MST)

Carte du Cameroun et caractéristiques de la région du Sud

                                   

Capture d e cran 2016 04 17 a 21 25 20

 

 Caractéristiques de la région du Sud 

Capture d e cran 2016 04 17 a 21 25 37

 

Région du Sud

La Région du Sud est l'une des dix régions du pays :

Située dans le sud-ouest du pays, elle est bordée au nord-ouest par la région du Littoral, au nord par la région du centre et à l'est par la région de l'est. La partie méridionale de la région est limitrophe de trois pays : la Guinée Équatoriale, le Gabon et la République du Congo. La région du Sud possède une façade maritime sur le golfe de Guinée, laquelle occupe tout son flanc occidental. Avec une superficie de 47 720 km2, la région du Sud est la quatrième  du Cameroun. Elle est divisée en quatre départements : Mvila, Dja-et-Lobo, Océan, Vallée-du-Ntem. Son chef-lieu est la ville d'Ebolowa.

Relief et  paysage

C’est une zone de vastes forêts où les vallées sont entourées par des collines verdoyantes et la présence de plusieurs masses granitiques.

Climat

Le climat est de type équatorial avec des précipitations abondantes, entre 1500 et 2000 mm et des  amplitudes thermiques faibles.

La température moyenne est de 26°C.

Enjeux de développement écotouristique

La région du Sud est indiquée pour l’écotourisme et l’agrotourisme. Les attraits touristiques sont variés.

Ebolowa, Sangmélima et Ambam sont des zones essentiellement agricoles et forestières, idéales pour la découverte de la nature sauvage.

Kribi est la ville touristique par excellence avec une plage qui s’étend sur environ 60 kms le long de la façade atlantique.     

La ville de Kribi dispose des plages de sable blanc et fin, et aussi un formidable ensoleillement. Le tourisme est conseillé en toute saison : la saison des pluies pour ses chutes, la saison sèche pour ses plages et son paysage.

Lobé (chute),  vraie merveille se singularise par sa situation à l’embouchure d’un cours d’eau, également par une grande chute se déversant directement dans l’océan.

Le village de Bipindi, une entité du département de l’Océan, est la région qui dispose de l’une des plus grandes et importantes colonies de pygmées du Sud Cameroun.

Conclusions 

La fondation SOLAND apportera toute l'assistance nécessaire dans les politiques de développement, la mise en œuvre,  l'évaluation et le suivi des programmes et projets.

Certains projets peuvent être régionaux, le but principal concernera le développement des entreprises du secteur privé, de relancer la croissance et d'encourager les investissements.

La sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté restent les priorités du Cameroun avec des orientations ciblées vers la promotion et le renforcement de l'intégration économique, 

basé sur un équilibre durable entre des objectifs économiques, la gestion rationnelle de l'environnement et la valorisation des ressources naturelles et humaines. 

 

Hubert AFOUMOU

Président  Association Soland France

 

 

 

 

 

 

 

×